Le fonctionnement en deux minutes

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps : créer un profil de base, avec ses données personnelles, que l’on place dans un ou plusieurs des Réseaux
  • Ensuite : étiqueter un message bref, résumant ce que l’on souhaite échanger.
  • Cela constitue l’étape du profil générique.
  • Tout internaute peut accéder à ce profil générique, dans le/les Réseaux où ce profil est placé avec son étiquette. Ainsi tout membre potentiel peut repérer avec qui potentiellement se lier et faire éclore des liens de solidarité ou partenariats.
  • Une fois placé et étiqueté, on complète son profil avec un historique personnel, une description détaillée de ce qu’on souhaite offrir ou recevoir et – très important – ce qu’on souhaite recevoir si on donne, ou ce qu’on souhaite donner, si on reçoit. Car effectivement, la solidarité, par définition, n’est pas à sens-unique.
  • S’en suit une étape essentielle pour devenir membre de pleins droits : la signature de la Charte.
  • Notre Charte engage chacun à former des partenariats durables avec d’autres membres selon des critères clairs et précis garantissant une écoute et un soutien actifs dans la durée, que ces partenaires soient dans le besoin, en opposition, à la recherche de connaissances ou de reconnaissance. Même en cas de conflit de points de vue, les membres sont tenus de former des partenariats avec la partie adverse afin d’assurer un débat respectueux.
  • Et la Charte engage tout autant les personnes dans le besoin à donner en retour ce qu’elles peuvent. C’est l’acte qui compte.
  • Une fois la Charte signée, le nouveau membre peut accéder aux profils complets des autres membres et faire éclore les liens de solidarité active ou les partenariats.

 

Principes fondamentaux de la Charte

 

  • Il est essentiel de comprendre que la Charte ne représente ni un engagement spirituel, ni une position politique ni un parti pris idéologique mais tout simplement un engagement humanitaire universel, faisant écho au projet de paix et de solidarité mondiale de l’ONU, lancé après le désastre de la deuxième guerre mondiale sur la base de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
  • Nous suivons la même dynamique, mais de personne à personne et non de nation à nation ou d’institution à institution.
  • En termes simples, nous ne faisons que d’adhérer au tout premier article de la DUDH: « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité/[sororité]. »
  • Les réseaux sociaux en ligne sont le moyen offert à nous pour que vive et se répande ce principe … de façon virale.

 

Pour en savoir plus :

http://www.worldsolidaritynewtorks.org

www.wsns-blog.org

Facebook : https://www.facebook.com/worldsolidaritynetworks/

 

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :